3 problèmes dans les cryptos d’aujourd’hui


L’Ethereum ou l’Ether. C’est une des cryptomonnaies. C’est très bien, mais il y a quand même trois gros problèmes que je vais te présenter.

L’Ethereum, tu peux y investir à peu près comme le bitcoin. Maintenant, c’est la seconde plus grosse cryptomonnaie. Cela fonctionne aussi avec une blockchain. Alors, le principe de l’Ethereum, je te l’avais déjà un petit peu présenté, mais bon, cela remonte un petit peu. Mais en gros, pour résumer, l’Ether, c’est : les smart-contracts. Les smart-contracts donc contrats intelligents. Et en fait, quand un certain nombre de conditions sont réunies et ont été exécutées, le contrat s’exécute.

Si tu veux faire une visualisation, admettons que le Bitcoin, c’est une feuille Excel. Donc tu auras chaque transaction, chaque ligne. Cela fait la blockchain. Et bien, L’Ethereum ça sera une feuille Excel avec les macros d’activer. Les macros, cela permet de mettre en forme tes données, cela permet d’avoir plus d’analyse. C’est un petit peu le niveau au-dessus, si tu veux.

Alors, quand tu entends cela justement, de permettre d’exécuter des contrats sur la blockchain qui s’exécute automatiquement dès qu’un nombre d’actions a été réalisé. Tu te dis : « c’est génial ». Et c’est pour ça que ça a attiré énormément de monde dès le début. Et justement, je vais te parler du premier problème que cela a apporté. La DAO, avec l’Ethereum, la « Decentralized Automated Organization ».

Donc l’organisation décentralisée automatisée. L’organisation automatique décentralisée. Bref, une organisation qui permet de fonctionner sans que l’humain soit dedans. Du coup, cela s’exécute informatiquement, automatiquement. Eh ben, ce projet a levé 150 000 000 de dollars. À l’époque, c’était le plus gros « crowd-funding ».

Alors, justement, toute cette convoitise, eh ben, cela attire beaucoup de monde : des nouveaux investisseurs, des personnes qui croient à fond dans les cryptomonnaies et des hackers. Alors, à ce moment-là, il y avait un groupe de personnes, de chercheur qui avait levé certains points dans la DAO et sur le contrat qui n’était pas très sécurisé. L’équipe n’a pas vraiment voulu l’écouter, a dit qu’il n’y avait pas de problème là-dessus.

Je t’ai mis encore une fois, bien sûr, les liens dans la description. Et du coup, ont quand même continué le projet. Les fonds sont levés, les 150 000 000 et il y a un hack. Il y a un hack ! On s’y attendait un petit peu, tu vas me dire, puisque cela avait été prévenu. Et donc, il y a un gars qui a récupéré 50 000 000 de dollars. Ils ont été volés en utilisant un hack spécialisé, donc, qui avaient été trouvés dans une faille. Je t’ai mis les détails en dessous.

Du coup, la DAO a été un échec, on peut le dire. Et cela a entraîné la séparation de l’Ether en deux monnaies, un « split ». Et c’est ce qui va justement à l’encontre de ce qu’est l’Ethereum et le smart-contrac, puisque cela ne devrait normalement pas être changé.

Et là, étant donné que cela ne fonctionnait pas, ils ont changé. Alors, pourquoi il y a l’Ethereum classique et l’Ethereum normal ? Eh ben, l’Ethereum classique, c’est celle qui avait été hackée. Pourquoi elle est toujours là ? On ne sait pas. Franchement, je ne vois pas l’utilité de garder deux monnaies s’il y a une qui a été hackée. Alors, le deuxième gros point faible, pour moi, à mon avis sur l’Ethereum, c’est que les smart-contracts, la programmation, ce n’est pas la loi.

Pour beaucoup de personne qui vont par exemple avoir un déficit social ou des problèmes à parler avec d’autres personnes, à communiquer, écoute, se remettre à la programmation pour exécuter des contrats. Et la loi, pour eux, cela parait bien. Comme ça, cela fonctionne de façon binaire. Mais le problème, c’est que cela ne peut pas être comme cela, puisque les contrats évoluent toujours si tu regardes dans le monde humain. Je veux dire, la loi, on l’a construit petit à petit, au fur et à mesure, qu’on voit des problèmes.

Et c’est pareil pour tous les contrats, pour protéger aussi les personnes qui n’ont pas forcément les mêmes capacités à prendre les bonnes décisions. Ce qui te permet de te retirer d’un contrat. Mais là, c’est impossible. Il n’y a pas de « roll-back », il n’y a pas de retour en arrière. Il faut que j’arrête d’utiliser les mots en anglais.

Donc il n’y a pas de retour en arrière. Si le contrat est exécuté, il est exécuté, tu ne peux pas récupérer ton argent. C’est pour cela qu’il y a eu le hack d’ailleurs. C’est pour cela qu’ils ont changé cela. Donc cela ne peut pas être annulé. Si tu as fait une erreur aussi ou si une erreur humaine dans ton contrat ou peu importe, tu ne peux pas le voir.

Et il y a un autre problème, c’est qu’on ne peut savoir si le contrat fonctionne vraiment et comment il fonctionne qu’au seul moment qu’il est exécuté avec l’Ethereum et les smart-contracts. Donc cela peut attirer beaucoup de choses et beaucoup de problèmes. D’ailleurs, cela m’amène au troisième point, c’est que cela a attiré énormément d’arnaques. Puisque l’Ethereum permet de faire des levées de fonds en fait. Des levées de fonds pour un service, un nouveau tooken, comme ils les appellent, qui va permettre de résoudre un problème.

Donc par exemple, des droits d’auteur en musique ou beaucoup de « chaînes de Ponzi » bien sûr, je n’ai pas d’idées là. C’est toujours au moment où tu fais la vidéo que tu n’as pas d’idée sur : à quoi cela sert. C’est dingue ! Bref, il y a vraiment plein de cas applicables avec l’Ethereum. Ces levés de fonds, on les appelle : « ICO », « Initial Coin Offering. Donc, tu viens au début, tu fais un financement participatif au projet et en échange, tu recevras des tookens en espérant justement que ces tookens prennent de la valeur, et du coup, tu as un bon retour sur investissement. Et cela crée des tonnes d’arnaques.

Franchement, je te le disais, les « chaînes de Ponzi » et autres. En Chine, il y a eu plein de fausses arnaques et c’est pour cela d’ailleurs que la Chine, les raisons pour lesquelles ils ont fermé les plateformes de change, c’est qu’ils ne voulaient pas que leur peuple se fasse arnaquer. Il y a même une ICO chinoise et je trouve cela assez drôle.

Du coup, qui te faisait télécharger un logiciel, mais tu n’avais même pas besoin d’investir de l’Ethereum, puisque le malware venait directement piocher dans ton portefeuille s’il était sur ton ordinateur. Lorsque tu investis en Ethereum, c’est très pratique. Comme cela, je dis : telle personne a envoyé à telle entreprise. Et une fois qu’ils ont levé les fonds, le contrat s’exécute. Tu reçois les « tookens ».

Et donc, qu’on ait eu besoin d’utiliser l’Ether pour cela. Il y a aussi : j’avais échangé avec, je t’ai parlé, de ma croisière où justement, j’avais échangé avec pas mal de monde qui travaillait dans les crypto-monnaies. Avec quelqu’un qui s’occupe de faire de la publicité, justement pour les ICO. Du coup, très très intéressant. Il me disait qu’il y avait une monnaie, enfin un « tooken » qui faisait semblant d’avoir beaucoup d’attraction, donc beaucoup de monde qui investissait en retirant puis réinvestissant.

Du coup, ce qui crée une machine si tu veux. Tu retires la monnaie d’une façon un petit peu obscur, l’Ether et tu le réinvestis dedans plein de fois. Du coup, cela faisait croire qu’il y avait beaucoup de monde qui investit. Et c’était juste une sombre arnaque. Si je devais conclure, l’Ethereum, il représente quand même énormément d’avantages.

Je veux dire, tout ce qui est de la décentralisation qui va permettre de remettre en fait, le pouvoir, plus aux personnes, je pense que cela va être vraiment positif. Alors, on est au tout début de l’Ethereum. Il y a tellement d’engouement sur l’Ethereum et je peux comprendre pourquoi, étant donné que cela peut changer plein de choses et amener beaucoup de prospérité aux personnes. D’ailleurs, je pense faire de la formation là-dessus pour investir dedans.

Pareil que le Bitcoin, comme toutes les cryptomonnaies, tout n’est pas blanc dedans sinon j’aurais tout investi dessus, mais je pense qu’une fois que cela sera stabilisé et que les gens comprendront qu’il y a des arnaques, qui se passeront le mot en fait. En fait, tu vois, si les personnes se partagent les articles où on parle des arnaques et bien plus en plus de monde sont au courant et cela évite que les personnes se fassent arnaquer. Et voilà, il y aura de moins en moins. C’est comme l’arnaque : tu veux gagner 10 000 euros par jour dans ton canapé ? Voilà ! Les mecs, ils sont toujours là, c’est que cela marche toujours.

Je veux dire qu’il y aura toujours des personnes qui se feront arnaquer malheureusement. Et pour la simple et bonne raison qu’elles ne sont pas abonnées à la chaîne « Rousseau, les bons tuyaux », qu’elles n’ont pas cliqué sur la cloche pour être informées. Je plaisante !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *